top of page

Activité physique et diabète gestationnel

En France, le diabète gestationnel est une pathologie qui touche environ 14% des femmes enceintes et qui tend à augmenter chaque année compte tenu de notre mode de vie sédentaire.



"DEFINITION" DU DIABETE GESTATIONNEL


Le diabète gestationnel se caractérise par une élévation du taux de sucre dans le sang que l’on qualifie d’hyperglycémie ou diabète de grossesse.


Ce qui se passe c’est que le pancréas, qui se situe sous l’estomac, fabrique une hormone (insuline) dont le rôle principal est de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Durant la grossesse, le pancréas doit s’adapter et fabriquer deux fois plus d’insuline que d’habitude. S’il n’y parvient pas, la glycémie (taux de sucre dans le sang) s’élève, laissant apparaître le diabète de grossesse.


Il est diagnostiqué au cours de la grossesse, sans antécédents connus de diabète, et disparait en général (mais pas toujours) dans les six semaines suivant l’accouchement.


Chez la maman, le DG est associé :

  • à court terme à un risque accru d’hypertension artérielle gravidique, de pré-éclampsie et de césarienne

  • à plus long terme, le DG est associé, pour la mère, à un risque élevé de développer ultérieurement un diabète de type 2.

Concernant l’enfant,

  • la principale complication est la macrosomie (poids de naissance supérieur à 4 kg). Celle-ci s’accompagne d’un risque accru de dystocie des épaules à la naissance.

  • A plus long terme, il y a un risque potentiel de surpoids ou d’obésité et de diabète de type 2.



TRAITEMENTS ET PRISE EN CHARGE


Dès la pose du diagnostic, la maman est suivie par une équipe pluridisciplinaire : gynécologue, diabétologue, nutritionniste ou diététicienne, médecin généraliste.


Le traitement du diabète gestationnel repose essentiellement sur des mesures hygiéno-diététiques qui sont en générales suffisantes.

Les médicaments antidiabétiques oraux ne sont pas prescrits car leur bénignité durant la grossesse n'a pas été clairement démontrée.


>>> Le premier angle de traitement est donc la PRISE EN CHARGE DIETETIQUE AVEC UN REGIME ALIMENTAIRE ADAPTE ET UN CONTROLE DU POIDS :

  • Régime hypolipidique et hypoglucidique (privilégier les aliments à faible index glycémique qui font peu monter la glycémie)

  • Repas fractionnés : répartition de la prise des glucides au cours de la journée (3 repas, 2 collations)

  • Calcul de la ration calorique adaptée à chaque femme

  • Privilégier les fibres (elles ralentissent l’absorption des glucides et donc le pic d’hyperglycémie postprandiale)


>>> Le deuxième angle de traitement est L’INCITATION A LA PRATIQUE D’UNE ACTIVITE PHYSIQUE REGULIERE, D’INTENSITE MODEREE ET ADAPTEE AU STADE DE LA GROSSESSE.

De manière générale, il est recommandé de pratiquer durant la grossesse :

  • de l’activité physique aérobie (marche, vélo) à raison de 30 minutes, trois fois par semaine à une intensité de 60 à 90 % de la fréquence cardiaque maximale

  • du renforcement musculaire une à deux fois par semaine.


C’est d’autant plus vrai en cas de survenue d’un diabète gestationnel, puisque les activités physiques et sportives auront un intérêt thérapeutique sur la prise en charge de cette pathologie.




L’INTERET DE L’ACTIVITE PHYSIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE GESTATIONNEL


  • Les programmes d’exercices travaillant plus en souffle à intensité modérée, à condition de le faire pendant 20 à 30 minutes au moins trois à quatre fois par semaine, peuvent minorer les complications (macrosomie, pré-éclampsie…) liées au diabète gestationnel, selon certaines études publiées dans des revues médicales de référence, et les niveaux de glucose sanguin post-prandial seront mieux contrôlés.


  • Une autre étude montre que les exercices de renforcement musculaire sont les plus efficaces pour faire baisser les marqueurs de l’insulinorésistance et le taux de glucose sanguin.



De la marche, de la natation, du fitness…

Vous avez le choix des moyens et plus vous diversifierez les activités physiques meilleurs seront les résultats. On ne parle évidemment pas ici de sport performance.


LE MOT D’ORDRE C’EST INTENSITE MESUREE MAIS REGULARITE !

(Au minimum deux fois par semaine).


L'objectif est d’obtenir des changements dans le métabolisme musculaire.

L’activité physique, en complément au traitement standard, améliore significativement le contrôle glycémique post-prandial (après le repas) comparativement aux mesures diététiques habituelles.






Le programme « Sport&Mom prénatal »

sur MC Coach vous accompagne durant 9 mois et vous permet de travailler tous ces points grâce à de nombreuses séances variées et complémentaires (Fitness, Pilates, )

et plein d’autres ressources super utiles!


🎁14 jours d’essai gratuits sur tous les abonnements donc n’hésitez pas à tester !

9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page